La Seringue Atomique

Publié par cofidoc le 05 juin 2018

Nous avons rencontré l’auteure du blog “La Seringue Atomique” par hasard, lors des dernières JNIL. A l’origine, elle ne devait pas y participer.
C’est une succession de coïncidences qui ont fait que nos chemins se sont croisés sur le stand de nos partenaires, EnZym.
Il s’avère que c’est aussi une ancienne cliente de notre agence Guyanaise.

D’assistante dentaire à infirmière

Corinne a d’abord commencé sa carrière en tant qu’assistante dentaire en métropole. Sur un coup de tête, un coup de blues, elle prend un planisphère et comme une gagnante du loto, touche un endroit sur la carte. Ce sera la Guyane Française. Elle trouve un poste assistante dentaire, elle y travaillera pendant 2 ans. Puis elle part 6 mois en voyage en Amérique du Sud.

 

Le périple commence au Brésil, elle remonte l’Amazone jusqu’à la frontière Bolivienne, reste en Bolivie, traverse le Pérou puis l’Équateur et termine en Colombie. Un aller retour express en métropole et 2 enfants plus tard, elle revient s’installer en Guyane avec sa famille. Ça fait 29 ans maintenant.

 

De retour en en Amérique du Sud, l’assistante dentaire ne voulait plus voir de bouches, de dents et de caries. Reprendre ses études de médecine ? C’était trop tard. Elle a finalement décidé de faire ses études d’infirmière. Diplôme obtenu, Corinne travaille pendant 7 ans à l’hôpital de Cayenne en réanimation adulte et en réanimation néonatalogie. Avec le temps et le manque de moyens qui l’empêche de travailler correctement, elle demande une disponibilité et part travailler en dialyse pendant 2 ans. Elle voit très vite les limites de ce travail très technique et répétitif.

 

Avec quelques à priori et les demandes incessantes d’une collègue de promo, elle se lance dans le libéral en 2005. La jeune infirmière libérale s’est adaptée très facilement. Si la population de personnes âgées qui lui était quelque peu inconnue, elle nous avoue s’être éclatée autant qu’avec les enfants. Elle nous raconte sa tournée polyglotte avec une grande diversité de sa patientèle :

 

"Je commence ma tournée en portugais, puis le patient d’après c’est en anglais, ensuite en créole, puis un autre créole : haïtien, il y a évidemment du français..."

 

La naissance du blog

Après avoir vu et lu plein de blogs sur plein de sujets et thèmes différents, elle les trouve beaux, ils l’inspirent. Elle voudrait en faire un à sa manière, avec ses mots, un qui reflète sa personnalité. 10 ans après s’être installée en libéral, Corinne a des choses à dire sur son métier et tout ce qui gravite autour.

L’envie d’écrire a aussi été motivée par la maladie. Touchée par un cancer du sein, il a fallu qu’elle trouve la force, des projets pour le vaincre. Parce que c’est difficile de se projeter après la découverte de cette maladie, parce que l’on ne sait pas ce qu’il va se passer. Elle nous confie, émue :

"avoir un projet par jour, écrire une fois par jour, c’était déjà beaucoup"

En mars 2015, elle lance son blog en toute confidentialité : la seringue atomique. Un titre qu’elle voulait percutant. Son premier post est intitulé “Petit guide à l’usage de l’infirmier contrôlé par la CPAM” avec un extrait ci-dessous :

 

 

Extrait du premier post publié sur le blog de la seringue atomique

 

La blogueuse en herbe se laisse prendre au jeu. Elle écrit au moins un article par jour à n’importe qu’elle heure du jour ou de la nuit. Corinne devient une enquêtrice, une investigatrice. A son niveau, elle tente de remettre la profession dans une vision positive du métier, de redonner de la joie et de dire :

"Nous sommes importants. Quel est le prix à payer pour avoir une reconnaissance ?"

Elle rédige des articles complets avec des infos recoupées et détaillées, tantôt sur le ton de l’humour, tantôt revendicative, avec de l’émotion, souvent engagée et empathique. Les internautes ont trouvé leur confidente. Corinne est à l’écoute et devient très vite une porte-parole qui se fait entendre par ses écrits. Que ses publications plaisent ou pas, elle fait interagir ses lecteurs et lectrices. Elle donne des conseils et est à l’écoute de tous ces internautes qui suivent son blog.

Son combat contre le cancer, Corinne en parle pudiquement. Il a fait l’objet de quelques posts, dont un particulièrement émouvant “A toutes les Amazones”. Drôle aussi, tout en retenue.

 

Elle publie toutes une série de portraits sur les médecins, les patients (l’optimiste, le rebelle, l’amoureux) mais aussi sur ses collègues infirmiers (Brenda dans La minute-Pute) qui est particulièrement savoureux. On a l’impression de tous les avoirs rencontrés.

"J’écris des histoires qui sont à la fois universelles et uniques"

Du blog au livre : une success story

 

Juin 2015 : 3 mois après avoir lancé son blog, un éditeur la contacte pour lui proposer d’en faire un livre. “C’est une blague !” Elle ne pensait pas une seule seconde que son modeste et de plus en plus célèbre blog intéresserait une maison d’éditions.

La success story est en marche. Corinne part à Paris rencontrer ses éditeurs et le livre sera publié début 2016. Moins d’un an après s’être lancée dans cette aventure.

Avec un sous-titre qui lui va comme un gant “Chroniques agitées d’une infirmière libérale”, le livre reprend les publications par chapitre avec des illustrations originales de Félé.

On vous le recommande chaudement. Ce premier essai est prometteur et drôle, rempli de conseils, d’informations, de portraits et d’histoires. On valide ;)

 

Les actualités de la seringue atomique

Aujourd’hui, Corinne a cessé son activité d’infirmière libérale. Elle va très bien et se consacre à son nouveau métier d’écrivaine tout en restant une infirmière.

 

On lui souhaite de tout cœur une belle reconversion. Avec sa plume et son talent, nul doute que la success story continuera pour le plaisir de toutes et tous.

 

Vous pouvez retrouver Corinne sur son blog : http://laseringueatomik.canalblog.com/

 

Sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/Laseringueatomik/

 

En librairie, sur Amazon ou la FNAC.

 

Corinne, on se donne rendez-vous l’année prochaine aux JNIL sur notre stand avec le 2ème livre ?

 

cofidoc