fbpx

Coronavirus : enceinte, c’est la sage-femme qui se charge des suivis de grossesse

Personne n’a pu prévoir l’arrivée de cette pandémie. Chaque vie, chaque organisation et chaque structure se retrouvent chamboulées par les ravages causés par le COVID-19. Le système sanitaire fait partie des secteurs les plus saturés en ce moment. Les soins et les opérations les moins urgentes devront être reportés selon les déclarations d’Emmanuel Macron du 12 mars dernier. Cette annonce a créé quelques doutes chez les femmes enceintes : comment se dérouleront les échographies et consultations ? Celles-ci font en effet partie des soins non urgents. Qui se chargera des situations urgentes ? Vers qui se tourner en cas de doute et d’inquiétude ? Selon les propos d’Emmanuel Macron, le plus important est de libérer les hôpitaux pour accueillir les malades du COVID 19. De ce fait, comment se déroule la continuité des soins pour les femmes enceintes qui doivent subir des contrôles réguliers avec décision prise par Emmanuel Macron ?

Crise sanitaire : comment se déroule les suivies des femmes enceintes ?

Selon le Syndicat National des Gynécologues Obstétriciens de France, le SYNGOF, le plus important est de préserver la suivie des patientes à risques. IL faut s’assurer qu’il n’y a aucune complication durant la grossesse et que le corps médical puisse agir le plus rapidement

Le SYNGOF souhaite appliquer le rendez-vous téléphonique et les téléconsultations. Si la sage-femme doit recevoir une patiente, les rendez-vous doivent être espacés pour minimiser au maximum les contacts physiques. Les patientes ne doivent pas rester dans les salles d’attente pour éviter de se croiser avec d’autres patientes. Les sages-femmes doivent veiller à ce que les patientes respectent les gestes de précaution pour éviter la propagation du virus. Pour les trois consultations gynécologiques obligatoires, la future mère doit venir seule chez la sage-femme.

En cas de suspicion de coronavirus

Une consultation médicale est indispensable si la patiente ressent de la fièvre ou des courbatures et que cela est accompagné par une toux sèche. Cela peut être une infection saisonnière, une grippe passagère ou peut-être un cas de coronavirus. Dans ce cas, la sage-femme doit recommander à sa patiente un médecin qui l’auscultera le plus rapidement possible. Bien évidemment, elle doit tout faire pour que sa patiente ne tombe pas dans la psychose. En effet, selon un document rédigé à l’intention des sages-femmes, certaines patientes ne sont pas plus à risques que les autres.