fbpx

Les ambulanciers risquent de devenir des agents de propagation du COVID-19

Les ambulanciers ont constaté que les matériels de protection contre le coronavirus qu’ils portent en service sont insuffisants. Malheureusement, si les personnels des ambulances ne sont pas bien protégés, ils risquent de devenir des transporteurs du covid-19 étant donné qu’ils sont en contact direct avec les personnes positives.

L’État ne donne pas de la priorité aux ambulanciers pour la distribution des masques. Pourtant, les ambulanciers ne rencontrent pas qu’un à deux patients. Tous les jours, ils ramènent une dizaine de malades à l’hôpital. Ces déplacements augmentent le risque de transmission. En effet, les ambulanciers peuvent également être atteints du covid-19, s’ils ne sont pas bien équipés.

Le président de la chambre nationale des services d’ambulances s’affirme sur ce sujet : « Quand on arrive à l’hôpital sans masque, avec des personnes qui peuvent être contaminées, sans masques, on se fait incendier. » Les ambulanciers ne sont pas considérés comme des professionnels de santé au vu de cette situation.

Les malades ont peur d’attraper les virus à l’hôpital

De même, les ambulanciers ont remarqué des changements chez les patients à cause de cette crise sanitaire.

À l’heure actuelle, les hôpitaux pullulent de victimes atteintes par le coronavirus, et ce phénomène fait naître la peur auprès des autres malades, encore sains. Conséquences : ils ne souhaitent pas être internés à l’hôpital à cause du risque beaucoup trop élevé. D’ailleurs, l’ambulancier Nicolas affirme : «  Les patients ont autant peur d’avoir le virus que de l’attraper à l’hôpital. »