Combien gagne un kinésithérapeute libéral ?

Un masseur-kinésithérapeute libéral gagne en général plus que ceux qui travaillent en milieu hospitalier. Mais les charges fiscales pèsent énormément sur le revenu imposable qu’il ne reste que quasiment 40 % du gain obtenu. Tout dépend alors du nombre de patients traités, des heures passées à faire de la publicité. Dans cette rubrique, vous allez savoir combien perçoit réellement un kinésithérapeute affilié au régime des bénéfices non commerciaux ou à la déclaration fiscale.

Les kinésithérapeutes soumis au régime micro-BNC

Ce régime micro-BNC concerne seulement les kinésithérapeutes qui perçoivent moins de 32 000 euros par an. Si les honoraires dépassent ce montant, l’imposition se fait au prorata sur la base de la déclaration fiscale contrôlée.

Un praticien au régime micro-BNC se doit donc de veiller précisément à son chiffre d’affaires et faire une déclaration 2042 C PRO tous les ans. C’est une règle assez intéressante pour les masseurs-kinésithérapeutes qui ne franchissent pas les 34 % de frais professionnels.

Les kinésithérapeutes soumis à la déclaration contrôlée 2035

Cette obligation légale s’applique aux masseurs-kinésithérapeutes ayant des honoraires dépassant les 32 000 euros de chiffre d’affaires annuel. La déclaration contrôlée 2035 se fait avant le 1er mai de l’année d’exercice des activités. La notion de revenu imposable se met alors en pratique avec ce type de régime. Cela équivaut au montant du chiffre d’affaires moins les charges déductibles. Lorsque vous aurez fini de calculer ce bénéfice imposable, vous devez le communiquer durant votre déclaration 2042 C PRO.

Le chiffre d’affaires annuel moyen d’un masseur-kinésithérapeute

Un kinésithérapeute gagne aux environs de 80 000 euros par an. Ce montant varie en fonction de son activité, des types de soin qu’il propose et du temps qu’il passe au travail. Plus précisément, il est amené à effectuer des dépenses courantes comme le paiement de ses redevances en cas de collaboration (25 %), ses charges sociales (13 %), ses frais de déplacement (2 %), ses impôts et taxes (10 %) et autres frais annexes (10 %). Il ne reste alors que la moitié de son chiffre d’affaires une fois toutes ces dépenses effectuées. Après calcul, il n’y a plus que 40 %, soit à peu près 30 000 euros nets et un salaire de 2 500 euros.

Les gains varient en fonction de l’activité du kinésithérapeute. Pour les praticiens libéraux avec un emploi du temps chargé par exemple, les sommes perçues peuvent aller jusqu’à 4 ou 5 000 euros nets en moyenne et même plus dans les gros cabinets.

Voici aussi ce que vous devez savoir sur les revenus d’un kinésithérapeute libéral :

  • – Le tarif moyen d’une séance de kinésithérapie est de 18 euros par patient.
  • – Le nombre de patients reçus par jour est en général de 25 à 30 par thérapeute.
  • – Dans la moyenne, la séance dure 20 minutes par patient. Mais cela dépend de chaque praticien. Des masseurs-kinésithérapeutes peuvent passer jusqu’à 30 minutes par jour sur un cas.

Vous savez maintenant combien gagne réellement un kinésithérapeute libéral. Les gains sont en effet très élevés. Mais une fois les dépenses courantes effectuées (les charges sociales, les impôts et taxes, les frais connexes…), il ne reste plus grand-chose. Quoi qu’il soit, il est toujours plus avantageux de travailler en indépendant, car en centre de rééducation ou en hôpital, le salaire moyen net n’est que de 1 400 à 1 500 euros environ.