Quelles formations pour devenir ambulancier libéral ?

Un ambulancier est une personne chargée de transporter les malades et les blessés ainsi que les parturientes vers un établissement de soins (hôpital, clinique…). C’est un métier assez difficile dans la mesure où il faut savoir conduire rapidement tout en veillant à la sécurité de la personne allongée à l’arrière du véhicule. De ce fait, l’ambulancier doit posséder des connaissances précises en termes de premiers soins et de services à la personne. Découvrez par ce qui suit les formations possibles pour devenir ambulancier libéral.

Un Diplôme d’État d’Ambulancier (DEA) ou de Certificat de Capacité d’Ambulancier (CCA)

Le DEA est un diplôme d’État de 18 semaines qui a remplacé le CCA depuis 2007. Toutes les personnes ayant un niveau de terminal (CAP) peuvent le passer, mais pour se présenter à ces épreuves il faut être titulaire :
  • d’un permis de conduire valide pendant 3 ans ou 2 ans dans le cas d’une conduite accompagnée
  • de l’attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance
  • d’un certificat médical de non-contre-indications à la profession d’ambulancier délivré par un médecin agréé
  • d’un certificat médical de vaccination
  • de la formation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1)
Il faut ensuite passer une épreuve d’admissibilité de 140 heures et une épreuve écrite (français et arithmétique) ainsi qu’un examen oral d’admission. Ce dernier est plus compliqué, car il porte sur un exposé à partir d’un texte de culture générale du domaine sanitaire et social ainsi qu’un entretien avec un jury. L’épreuve écrite d’admissibilité n’est pas nécessaire dans certains cas où le candidat est titulaire d’un titre homologué au niveau IV ou est enregistré à ce niveau au RNCP, d’un diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V ou encore ayant été admis en formation d’auxiliaires médicaux.

Le diplôme d’État d’auxiliaire ambulancier

En effet, une société d’ambulance de catégorie D peut aussi se passer des titres précédemment cités auquel cas où elle utilise un ou des véhicules sanitaires légers (VSL). Le VSL peut transporter jusqu’à trois personnes malades ou blessées en position assise. Pour devenir auxiliaire ambulancier, il faut suivre une formation de 70 heures qui doit être validée par des instituts de formation d’ambulanciers. En montant votre société d’ambulance, tous vos salariés doivent aussi justifier de l’obtention d’un permis de conduire depuis plus de 3 ans, d’une attestation délivrée par le préfet après examen médical, d’un certificat médical de vaccination et d’une attestation de formation aux gestes et soins d’urgences.