Comment devenir sage-femme libérale ?

Vous avez toujours rêvé de devenir une sage-femme, mais surtout vous avez toujours voulu travailler en libéral. Cependant, vous ne savez pas comment procéder pour lancer votre activité. Vous vous demandez quelle forme juridique vous devez choisir, quelles sont les formalités indispensables, comment vous faire connaître. Voici quelques réponses qui pourront vous aider.

Devenir sage-femme en libéral : prendre contact avec l’ordre des sages-femmes de votre département

Avant de vous lancer, vous devez contacter l’ordre des sages-femmes de votre département (là où vous avez décidé de vous implanter). Avoir le diplôme ne suffit pas, vous devez l’enregistrer. Cela vous permettra d’avoir votre numéro RPPS (répertoire partagé des professionnels de santé) qui est inscrit sur votre attestation d’inscription. Vous obtiendrez également votre carte professionnelle avec l’ordre. Cette carte vous sera utile pour exercer votre métier sereinement.

Devenir sage-femme en libéral : définir la forme juridique

Le choix vous appartient parmi les différentes formes juridiques qui vous conviennent, sauf pour celui d’autoentrepreneur. Vous pouvez créer une entreprise individuelle. Cependant, vous ne pouvez pas lier votre patrimoine professionnel et votre patrimoine personnel. Vous pouvez également choisir de créer un EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée). La plupart des professionnels de santé préfèrent le SEL (Société d’exercice libérale), vous permettant d’être l’unique associé ou encore le SELARL ou le SELAS. La Société civile de moyens ou SCM vous permet de partager les coûts fixes.

Devenir sage-femme en libéral : s’inscrire auprès des différents organismes

Vous ne pouvez pas exercer en tant que sage-femme libérale sans vous être enregistrée auprès de la DASS qui fait partie du département du diplôme, vous inscrire au fichier ADELI pour obtenir le bordereau de votre carte professionnel de santé. Vous devez également vous enregistrer à la CPAM. Cela vous permettra de faire partie du registre des professionnels. Il vous sera également indispensable de l’URSAFF pour les cotisations sociales et la CARCEDSF pour les cotisations de retraite.

Devenir sage-femme en libéral : les autres démarches indispensables

Selon la forme juridique de votre entreprise, vous devrez également envisager la rédaction de votre statut, la publication de votre avis de constitution, dépenser votre capital social sur un nouveau compte bancaire. Vous devez également remplir quelques formulaires du CFE (Centre de formalité des entreprises). Vous devez aussi choisir un bon local pour votre cabinet, l’aménager et l’équiper selon les recommandations de l’ordre des sages-femmes. Le local doit être spacieux et facile d’accès.