Comment gérer sa comptabilité quand on est ambulancier libéral ?

En travaillant pour son propre compte, il n’est pas toujours facile de gérer la partie administrative de sa société, surtout lorsque l’on est ambulancier ! Ce métier est en effet assez difficile par sa nature. En comptant les nuits blanches, les urgences durant les jours fériés ou les week-ends et assurer les contrats avec les établissements de soins, il se pourrait que vous vous perdiez dans l’organisation financière de votre entreprise. Voici donc comment garantir un bon agencement de cette tâche minutieuse.

Les prérequis : le choix du statut juridique et l’immatriculation de son entreprise d’ambulance

La forme juridique de votre entreprise influera sur les obligations sociales que vous devrez vous acquitter. Il vaut mieux opter pour le statut d’autoentrepreneur dans la catégorie BIC ou Bénéfices Industriels et Commerciaux, car vous serez exonéré des TVA. Pour l’immatriculation, rendez-vous auprès Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de votre région afin de remplir les formulaires, qui est aussi disponible en ligne. Ensuite, l’enregistrement au Registre des Métiers (RM) est obligatoire. Pour ce faire, vous devez réaliser un Stage de Préparation à l’Installation (SPI) dispensé par les chambres des métiers et d’artisanat.

Gérer ses charges sociales

Les cotisations représentent 24,60 % de votre CA. Elles comprennent :
  • assurance maladie/maternité
  • cotisation supplémentaire d’indemnité journalière
  • CSG/CRDS
  • cotisation allocation familiale
  • cotisation retraite de base
  • cotisation au titre de la retraite complémentaire obligatoire
  • cotisation au régime d’invalidité et décès
Ces charges peuvent être allégées si vous êtes éligible à l’ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’entreprise). Il faut aussi ajouter à ces cotisations, les impôts (1,7 % en prélèvement libératoire), la taxe pour frais de chambre consulaire et la Contribution à la Formation Professionnelle (0,78 % cumulés du CA).

Optimiser ses revenus

La meilleure façon d’augmenter ses revenus en tant qu’ambulancier libéral est l’obtention d’aide. La meilleure façon est l’ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’entreprise). Cette dernière va diminuer vos charges durant 3 années. Il y a aussi l’ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise). Elle est également ouverte aux demandeurs d’emploi. C’est une forme de maintien de l’allocation chômage pendant une certaine période pour compléter vos revenus de dirigeant d’entreprise. Elle peut aussi être versée sous forme de réserve équivalente à 50 % de vos droits. La gestion comptable d’une entreprise d’ambulance est simple à première vue. Mais le statut d’autoentrepreneur évolue constamment chaque année avec les cotisations. Il vous faut donc rester informé des chargements et obligations. Dans ce sens, vous pouvez vous aider de spécialistes pour vous apporter plus de lumières.