Comment débuter en infirmière libérale ?

L’idée de vouloir entreprendre indépendamment vous pousse à envisager de devenir infirmière libérale. Votre activité va connaître du changement, principalement votre statut. Et choisir un statut d’infirmière libérale nécessite beaucoup d’attention. Cet article va vous aider à comprendre tous les aspects pour bien débuter en infirmière libérale.

La différence entre remplaçant(e), titulaire ou collaborateur(rice)

Chacun de ces statuts demande un niveau de responsabilité distinct. Ce dernier les différencie les uns aux autres. Le statut idéal pour débuter dans ce domaine est l’infirmière remplaçant(e). Il ne vous donne pas beaucoup d’engagements, parce que vous n’avez pas à prendre des décisions pour le cabinet. Cependant, vous suppléez le responsable principal, ce qui vous permet de vous enrichir en expérience.

Devenir infirmière titulaire implique que le cabinet vous appartient. Donc, vous êtes en même temps l’infirmière et la dirigeante de votre cabinet. Vous pouvez choisir entre vous exercer en groupe, emménager avec divers professionnels, ou mettre en place un cabinet individuel. Par rapport aux autres statuts, cette forme demande plus de responsabilités et d’engagements. Les pressions administratives et financières font partie de vos contraintes.

Le statut d’infirmière collaborateur(rice) se résume à vous implanter dans un cabinet existant, et à étendre votre propre patientèle. Vous exercez en groupe et vous avez à vous conformer aux règles imposées par le titulaire du cabinet.

Les points forts et les points faibles de chaque statut

Que ce soit infirmière remplaçant(e), titulaire ou collaborateur(rice), chacun de ces statuts représente des avantages et des inconvénients.

Remplacement

Les avantages :

  • – Ce type de statut est recommandé pour débuter et il ne nécessite pas beaucoup de formalités
  • – La patientèle, le matériel et le local du titulaire restent à votre disposition
  • – Vous supportez moins de charges
  • – Vous êtes libre de vous exercer dans plusieurs cabinets.

Les inconvénients :

  • – Vous devez travailler beaucoup durant les moments de pauses ;
  • – Vous ne pouvez pas constituer votre propre patientèle ;
  • – Vous êtes soumis aux disponibilités et aux demandes des titulaires ;
  • – Vous devez fréquemment vous déplacer.